Etienne Lapointe

Étienne Lapointe est étudiant à la maîtrise en histoire à l'UQAM. Il s'intéresse particulièrement à l'histoire des identités et de la citoyenneté à travers le phénomène sportif. Son mémoire devrait porter sur les fans et la violence des masses lors d'événements sportifs, plus précisément l'émeute du Forum entourant la suspension de Maurice Richard en mars 1955.
 

Anne-Frédérique Morin

Anne-Frédérique Morin est étudiante à la maîtrise en histoire à l’UQAM, sous la supervision de Martin Petitclerc et de Donald Fyson, et se spécialise dans l’histoire de la justice criminelle du Québec et du Canada. Ses recherches abordent un angle particulier de l’histoire des régulations sociales et de la criminalité en analysant les impacts d’une législation changeante sur la répression contre les prostitués et les tenanciers de maisons de débauche. Tout au long de ses études, Anne-Frédérique a travaillé afin de se forger une place dans le milieu académique. Elle est notamment recherchiste pour l’entreprise Historicé Consultants Inc., en plus de cumuler des contrats d’auxiliaire de recherche pour le Centre d’histoire des régulations sociales et de correctrice pour certaints cours de premier cycle en histoire du Canada.
 

Myriam Mongeau 

Myriam Mongeau est étudiante à la maîtrise en histoire à l’UQÀM. Elle s’intéresse à l’histoire culturelle, à l’histoire des femmes, particulièrement à l’histoire du Québec, mais de la société occidentale en général.  Son mémoire, qu’elle réalise sous la direction de Dominique Marquis, se penche sur la question de l’américanisation culturelle du Québec entre les années 1930 à 1949. À travers l’étude des productions littéraires d’auteurs canadiens-français, le mémoire cherchera à analyser la manière dont étaient perçues cette culture et ces valeurs venues des États-Unis et établir une comparaison avec le discours que portaient les élites de l’époque sur cette américanisation du Québec.
 

Renaud Corbeil

Renaud Corbeil est étudiant à la maitrise en histoire à l’UQÀM. Il travaille actuellement, sous la direction de Jean Lévesque, à la rédaction d’un mémoire concernant l’évolution des idées émises dans les revues américaines spécialisées en politique étrangère à l’époque de la fin de la guerre froide. Il s’intéresse aussi de façon générale à l’histoire contemporaine, spécialement celle du XXe siècle et de ses grands enjeux, avec une prédilection pour ce qui touche aux États-Unis, à l’URSS et au Moyen-Orient. Après avoir publié, en tant qu’auteur, deux articles dans la Revue le Manuscrit, il contribue aujourd’hui à permettre à d’autres de vivre à une première expérience de publication.

 

Adèle Clapperton-Richard

Adèle Clapperton-Richard est candidate à la maîtrise en histoire à l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Magda Fahrni. L’étude du genre, l’histoire de l’éducation et l’analyse du discours sont ses principaux intérêts de recherche. Son mémoire de maîtrise portera sur les représentations genrées des figures historiques masculines et féminines dans les manuels d’histoire nationale, édités au Québec entre la fin des années 1940 et le milieu des années 1970. En parallèle de ses études, elle collabore parfois, à titre de chroniqueuse, à l’émission de radio « Histoire de passer le temps », diffusée sur le site de CHOQ.ca. Elle est également collaboratrice pour la revue HistoireEngagee.ca, où elle souhaite notamment, avec ses publications, alimenter le débat actuel sur l’enseignement de l’histoire, en proposant des réflexions critiques d’ordre épistémologique. Son implication au sein de l’équipe du Manuscrit, en tant que correctrice, lui permet aussi de prendre part à l’élaboration du contenu de la revue et d’assurer le suivi des différents dossiers thématiques.

 

Cassadre Roy Drainville 

Cassandre Roy Drainville est étudiante à la maîtrise en histoire sous la supervision d’Alain Beaulieu et de Maxime Gohier (professeur à l’Université du Québec à Rimouski), tous deux spécialistes en histoire amérindienne. Son mémoire ayant pour titre Représentations identitaires nationales chez les communautés amérindiennes du Québec de 1940 à 1970 : le cas des Hurons de Lorette et des Mohawks de Kahnawake, elle s’intéresse à la montée des premières fédérations politiques amérindiennes. Depuis son arrivée au sein du milieu universitaire, d’abord à l’Université du Québec à Rimouski, elle s’est impliquée au sein de son association étudiante et a aussi intégré la revue Laïus, revue étudiante d’histoire et d’études littéraires de l’UQAR. Elle poursuit sur le même chemin au second cycle à l’UQAM et espère pouvoir apporter un point de vue différent à l’équipe.

 

Edith Champagne

Edith Champagne est étudiante à la maîtrise l’UQÀM sous la direction d’Andrew Barros. Elle se spécialise sur la Première Guerre mondiale, particulièrement sur les réfugiés belges de celle-ci, en France et en Angleterre. Elle souhaite illustrer l’image que les réfugiés belges ont d'eux-mêmes en tant que victime, en relation avec la mouvance de leur statut de victimes dans le discours gouvernemental et populaire de la société hôte. Edith s’intéresse également à l’histoire de l’Europe contemporaine en général, spécialement ce qui concerne les conflits armés en lien avec l’identité collective. Elle s’engage maintenant au sein de la Revue Le Manuscrit afin de promouvoir les opportunités de publication auprès des étudiants.
 

David St-Denis Lisée

David St-Denis Lisée est étudiant à la maîtrise en histoire à l'UQÀM, sous la direction de Stéphane Savard et Jean-Philippe Warren. Il s'intéresse principalement à l'histoire des mouvement sociaux et de la gauche au Canada. Ses recherches portent actuellement sur le mouvement marxiste-léniniste au Québec (1972-1983) et ses rapports au monde.